De Père…au fils.

De Père...au fils. dans Liens petf

Lettre d’un père à son fils !

 

C’est ce que tu te dis : ‘’ Je veux vivre ! ‘’ C’est ce qui tu te motive a faire et vivre à 100 kilomètres à l’heure. Tu veux tout voir , tout sentir et tout vivre .Tu as 18 ans .
Tu as commencé a boire et tu as commencé a fumer de la marijuana. La vie t’appartient et les autres, bien , tu les ignore. Tu veux vivre, vivre et vivre.
Enfoui dans des paradis artificiels tu ne vis pas; tu te détruit . Tu ne vois pas et tu ne vois plus le beau spectacle de la vie .Quel paradoxe. Tu veux vivre et tu te tue à petit feu.

Et, plus t’avance , plus tu te coule ; plus tu descends dans de sombres galeries interminables de la dépression. Les autres te voient, te le dise et t’avertissent ; mais toi , révolté, tu fais fi de leurs dires, tu vis .
Tu vis ton autodestruction ,il n’y a rien de beau, de bon et d’excitant quand tu ne bois pas ou que tu ne fumes pas .La vie est tout simplement plate .
Tu as essayé ,par tes propres moyens : ( exercices physiques, vélo, marche, natation) de te remettre sur tes pieds mais ce fût peine perdue tu es retombé encore plus bas .Les fumées de la ‘’marijeanne’’ et les brumes de l’alcool t’attirent ,comme un immense aimant. Tu ne veux pas voir cette réalité qui t’explose en pleine figure . Il te semble que ta vie ,remplie de déceptions , ne te plaise pas du tout , c’est ce que tu ne veux sûrement pas voir . Tu le sais et tu te dis : ‘’ C’est ma vie après tout ! Laissez moi donc tranquille ; je veux vive ma vie comme je l’entend.‘’
Et vogue la galère .
D’une petite bière avec les amis accompagnée d’un petit joint ça n’a pas pris beaucoup de temps que les quantités ont augmentées .Tu suis les autres et , pour toi, la vie est belle.
Maintenant , plus souvent qu’à ton tour, tu te retrouve seul a boire cette bière et fumer ce joint qui te font relaxer et oublier ta condition et tu te fais accroire que c’est ça Vivre !
Mais que s’est –il donc passé pour que tu en sois rendu là ? Quels évènements sont venus te frapper en pleine figure pour tu te sente si démotivé, dévalorisé et renfermé sur toi-même ? Tu cherche et tu ne trouve pas et tu n’ose pas demander à qui que ce soit de peur de faire rire de toi et de te faire traiter d’alcoolique ou de toxicomane ou de quoi que ce soit ;tu ne pourrais pas le prendre .

Pourtant quand tu étais petit tu souriais à cette vie , tu étais toujours le premier a dire oui à une activité tu trouvais cela excitant et emballant. Tu étais inventif et créatif . Tu aimais te promener dans les bois , à vélo et nager. Tu avais beaucoup d’amis qui t’appréciaient

Maintenant aujourd’hui tu reste des heures et des heures hypnotiser devant ta télévision ou ton jeu Nintendo , ‘’ gelé’’ de marijuana et sous l’effet de l’alcool. Rien ne te tente, tu ne vois plus la vie comme tu la voyais , tu descends et tu es extrêmement déçu de presque tout .
Tu es prêt a attendre ton ‘’ pusher’’ de ‘’mari’’ des heures sous la pluie pour qu’il me procure ta petite dose tout en sirotant une bière que tu cache dans un sac de plastic. Je le sais parce que ton frère t’a vu . Tu as commencé a mentir à ton père, ta mère ,tes frères et tes amis .Tes résultats scolaires étaient désastreux et tu ne fini plus ce que tu commence .Ton rire éclatant d’enfant n’est plus qu’un vague souvenir lointain .Tu n’as plus d’ambition ni encore moins de projet. Tu as choisi cette vie; mais quel choix douloureux.
Et moi dans tout cela que puis-je te dire ? Que puis-je faire ? J’ai connu les affres de l’alcool et des drogues et j’ai arrêté de consommer depuis belle lurette. Mais te voir descendre comme ça , je suis totalement impuissant devant cette situation. Les parents, dans un sens , sont toujours les plus mauvais conseillers car on ne les écoute pas .
Comment te faire comprendre que tu te dirige vers un fiasco, je le sais j’ai passé par là. Mais tu dis ,encore souvent, je fais comme mon père ! Mais justement ton père s’est écrasé totalement et sa vie a été a rebâtir d’un bout à l’autre grâce aux bons soins de l’alcool et de la ‘’ marijuana’’.

Je souhaite ardemment ,maintenant, que tu fasses comme ton père……abstinent et essayant de vivre une vie remplie de joies et de petits bonheurs. Je prie pour toi.
Ton père.

Pierre D.(C)

Laval,Québec

 


Autres articles

Répondre

"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Ilona, Mahée et Mila. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose