Les enfants de la nuit .

 Les enfants de la nuit . dans Liens 262595388O572472485

Au Secours ! (Des autres)

Avez-vous vu le film Titanic ? Quel merveilleux film n’est-ce pas ? Quel beau roman d’amour.

Pour moi , une scène, qui m’a littéralement glacé le sang , est celle ou Rose venant de perdre son amoureux Jack,(qui s’est noyé) se retrouve seule sur un radeau de fortune dans l’obscurité sous un ciel froid et étoilé , dans l’eau glacée de l’Atlantique Nord, l’espoir n’y est plus .

Couchée et a demie gelée, elle lutte pour sa survie.

Et au moment de se laisser complètement aller, une barque avec des secouristes arrive, non loin d’elle et c’est alors qu’elle utilise un sifflet encore accroché sur une veste de sauvetage d’ une victime gelée flottant près d’elle .Elle trouve encore la force d’expirer dans ce petit instrument qui va lui sauver la vie. Et, effectivement, elle aura la vie sauve.

Je suis travailleur au téléphone à Montréal, sur la Rue Rachel, et nous sommes plusieurs. A toutes les fois que je fais mon petit quart de quatre (4) heures j’ai comme l’impression d’être dans une barque qui va s’aventurer dans le noir avec, comme instrument de sauvetage, le téléphone. On ne sait jamais d’où l’appel va venir et qui va le faire. Mais mieux; la personne qui appelle ne sait pas non plus à qui elle parle. Une voix dans l’obscurité de la souffrance ; un appel au secours pour trouver la lumière .Et nous donnons les renseignements comme en pointant un faisceau de lumière pour indiquer la sortie : Un Mouvement d’Entraide.

Nous avons l’impression que nous naviguons sur un océan sombre et tumultueux mais nous, nous nous sentons en sécurité abord notre barque qui est un Mouvement d’Entraide et le Mode de Vie, et pour vraiment en jouir nous le transmettons ce message d’espoir et nous essayons de sortir de ce gouffre les victimes de l’alcool et ses affres. Dieu agit en la Lumière.

Bill W.( Un des Fondateurs de AA ) en 1937 avait écrit une phrase pleine de signification :
‘’ Bob and I saw for the first time that a new light had begun to shine down upon us alcoholics, had begun to shine upon the children of the night. (1937).’’
Traduction : ‘’Bob et moi avons constaté, pour la première fois, qu’une nouvelle lumière avait commencé a briller pour nous les alcooliques, avait commencé a briller sur les enfants de la nuit.’’

Cette phrase prend toute sa signification de notre travail au téléphone.
Nous répondons aux enfants de la nuit.
Je suis arrivé chez AA par ce moyen et j’étais bien content qu’une voix me réponde au bout de la ligne lorsque j’ai appelé à l’aide .Le travail au téléphone est de la 12e Étape et devient un travail très valorisant .Il nous permet, entre autre, de rester les deux pieds bien plantés au sol et d’aider l’alcoolique qui souffre encore ou celui et celle qui arrive chez les Mouvements d’Entraide. Il nous permet, aussi, de pratiquer notre tolérance envers ceux et celles qui souffrent et qui appellent à l’aide. Nous les écoutons souvent pendant plusieurs minutes pour leur transmettre le message . D’alcoolique à alcoolique; de dépendant en dépendant.
Ce travail de 12e Étape rend l’implication dans les Mouvements très utile. Nous nous demandons souvent comment se fait –il que les gens ne s’impliquent presque plus.
Personnellement je me dit et me redit encore :
Et de cette façon j’essaie de maintenir une sobriété heureuse. Je ne sais pas si mon travail a servi, je ne sais pas si ça aidé quelqu’un ; chose certaine ça m’a aidé moi a comprendre encore plus profondément le Mode de Vie et a voir qu’il y a beaucoup de souffrances autours de nous. Ceux que nous pouvons aider c’est toujours ça de pris.
Ce travail de 12e, aussi, me fait comprendre le vrai sens de l’Anonymat, donner sans attendre de recevoir, ni gloire ; ni blâme mais bien un travail bien fait et utile. Je remets ce que j’ai reçu et j’ai reçu la Vie.
Je vais retourner m’asseoir dans la barque de l’Intergroupe au téléphone avec ma petite étincelle d’espoir pour essayer de guider ceux et celles qui ont besoin d’aide et j’encourage tous ceux et celles qui voudraient en faire autant.

Bon 24 heures,

Pierre D.
Laval, Québec

 


Autres articles

Répondre

"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Ilona, Mahée et Mila. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose