Mais ou est Dieu ?

 

Image de prévisualisation YouTube

  

Mais…..où est Dieu ? 

Un terrible tremblement de terre s’est produit en Haïti. Des milliers de gens  ont perdu la vie, d’autres blessés et d’autres, encore, enfouis sous les décombres .Des milliers se sont retrouvés sans abris  sans nourriture et sans une goutte d’eau pour se désaltérer. Les secours, à la suite de ces nouvelles commencent à s’organiser  de partout à travers le monde. Notre frère et notre sœur crie à l’aide. Les enfants perdent leurs parents et les parents perdent leurs enfants. C’est le chaos total pendant plusieurs jours. 

Et  là, de plusieurs voix s’élèvent le questionnement : mais  que fait Dieu ? Où est Dieu ? Comment se fait –il qu’IL puisse permettent ces désastres ?  Qu’Il puisse adhérer  et cautionner  les malheurs de ce pauvre  peuple déjà beaucoup éprouvé par le passé. Pourquoi n’interviendrait-Il pas immédiatement et tout ramener à l’ordre ? 

Mais………il est là Dieu…….Il se trouve dans les mains  de ceux et celles qui apportent du secours présentement, et ce, depuis le début. Il est dans les efforts des sauveteurs, des infirmières et médecins, qui soignent. Il  est  dans le cœur et l’énergie des gens qui  aident ces gens sans abris sans nourriture et sans eau. Il est dans le cœur des gens partout à travers le monde qui donnent généreusement  de leur temps, énergie et argent pour procurer le nécessaire à ces hommes, femmes et enfants qui  crient leur douleur. Il se retrouve dans la prière de tous ceux qui, en solidarité avec le peuple Haïtien  souffre. Il est là Dieu dans l’Amour, l’accueil et la compassion de chacun de nous. Et je lève mon chapeau à tous ces gens ; du premier au dernier. 

Dieu n’a rien à voir avec les tremblements de terre, typhon, tsunamis, ouragans et désastres naturels. Il les subit autant que nous les subissons. 

Quelqu’un me disait : ‘’ Quel signe faut-il voir à tous ce malheurs ? ‘’ Je réponds : - Qu’il est  peut-être temps que l’homme (en tant que genre humain)  rétablisse son amour, sa compassion, sa solidarité.son entraide et son  altruisme. Au lieu de mettre la faute sur qui que ce soit. Rétablir les vraies valeurs  tout au long de nos jours. 

Mes pensées vont à cet enfant qui est peut-être enfouis  sous les décombres de la maison de ses parents  décédés et  entends des voix à l’extérieur et est incapable de crier pour appeler au secours. Se pose-t-il la question si c’est Dieu ou le diable qui a causé le séisme ? Il attend qu’une main secourable vienne le sortir des ruines. Il attend ce geste de solidarité humaine pour l’extraire de son caveau. Il espère que ces  mains égratignées des sauveteurs parviennent jusqu’à lui. Et, lorsque cela arrive, tous les sourires s’affichent sur les visages. 

Dieu est là  dans tous les cœurs généreux qui donnent de leur temps et s’épuisent à sauver le plus de gens possible. 

Il est bizarre que lorsque le malheur frappe nous avons la tendance à tout mettre sur le dos de Dieu  mais lorsqu’il y a des gestes de solidarité de fraternité d’amour et d’entraide Il n’y est plus. Et pourtant c’est bien en ces gestes et manifestations qu’IL y est. 

Seigneur, 

Faites de moi un instrument de votre paix. Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie. 

Faites que je ne cherche pas tant à être consolé que de consoler,
D’être compris que de comprendre.
D’être aimé que d’aimer. 
Parce que
C’est en donnant que l’on reçoit,
C’est en s’oubliant soi-même qu’on se retrouve
C’est en pardonnant qu’on obtient le pardon.
C’est en mourant que l’on ressuscite à l’éternelle vie. 

                                                                  Saint François                          

 Pierre D. 

Les Ailes du Temps© Laval 

18 janvier 2010 

 


Archive pour janvier, 2010

Espérance.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

LES QUATRE BOUGIES

Les quatre bougies brûlaient lentement.
L’ambiance était tellement silencieuse
qu’on pouvait entendre leur conversation.

La première dit :
 » Je suis la Paix !
Cependant personne
n’arrive à me maintenir allumée.
Je crois que je vais m’éteindre. »
Sa flamme diminua rapidement,
et elle s’éteignit complètement.

La deuxième dit :
 » Je suis la Foi !
Dorénavant je ne suis plus indispensable,
cela n’a pas de sens
que je reste allumée plus longtemps. »
Quand elle eut fini de parler,
une brise souffla sur elle et l’éteignit.

Triste, la troisième bougie se manifesta à son tour :
 » Je suis l’Amour !
Je n’ai pas de force pour rester allumée.
Les personnes me laissent de côté et
ne comprennent pas mon importance.
Elles oublient même d’aimer ceux
qui sont proches d’eux. »
Et, sans plus attendre, elle s’éteignit.

Soudain… un enfant entre
et voit les trois bougies éteintes.
 » Pourquoi êtes-vous éteintes ?
Vous deviez être allumées jusqu’à la fin »
En disant cela, l’enfant commença à pleurer.

Alors, la quatrième bougie parla :
 » N’aie pas peur, tant que j’ai ma flamme
nous pourrons allumer les autres bougies,
je suis l’Espérance !  »

Avec des yeux brillants,
l’enfant prit la bougie de l’Espérance…
et alluma les autres.

Que l’Espérance ne s’éteigne jamais
en nos cœurs et que chacun de nous
puisse être l’outil nécessaire pour maintenir
l’Espérance, la Foi, la Paix et l’Amour !

( Source : Radio Ville Marie, Montréal)

Bonne journée ,

Pierre D.

Les Ailes du Temps(C)

Laval

13/01/2010)

"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Ilona, Mahée et Mila. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose