Cheminement.

Image de prévisualisation YouTube

 

Vol !
« Brisez vos limites, faites sauter les barrières de vos contraintes,
mobilisez votre volonté, exiger la liberté comme un droit, soyez ce que
vous voulez être.

Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenr.

« Jonathan le goéland comprit que l’ennui, la peur et la colère sont les
raisons pour les quelles la vie des goélands est si brève et comme il les
avait chassés de ses pensées, il vivait pleinement une existence
prolongée et belle »

« Il y avait donc aucune limite à ce que son nouveau corps pouvait
accomplir  »

(Jonathan Livingston le goéland)

———————————————————————————

Cheminement. dans Liens det

Le détachement !



Discutant avec un ami, il y a quelques jours, il me demande ce que je veux dire par : si nous voulons vivre un Mode de Vie Spirituel nous devons aller dans un autre niveau ;le niveau de l’esprit donc spirituel et ainsi de vivre du détachement au niveau matériel, intellectuel et aussi affectif .

Il me dit alors :
-Ce que tu veux dire c’est d’abandonner tout ce que nous possédons au premier venu et de vivre dans la pauvreté la plus complète et même , au plus fort, vivre comme des itinérants?

Je t’interprète, aussi, que nous ne devons nous passer de nourriture, de breuvage et de relations affectives ? Nous devons vivre comme des ermites du moyen-âge et se retirer du monde.

Si j’ai besoin de mon auto, ça n’a pas d’importance et je dois m’en défaire et la donner à qui la voudra. Je ne suis pas d’accord avec cette façon de voir.
Je le regarde droit dans les yeux et lui dit :
-Moi aussi je ne suis pas d’accord avec cette façon de voir de toute manière si tu te prive complètement de nourriture et d’eau tu vas mourir à plus ou moins brève échéance.

Tu as des besoins pour te transporter; ton auto te sert et tu peux te compter chanceux tu en possède une, et, assez récente.

Côté affectif et sexuel si les gens ne s’accoupleraient pas il y aurait un dépeuplement assez radical d’ici cinquante à cents ans sur terre. Ce ne sont pas tous les hommes et toutes les femmes qui sont appelés a devenir moine ou moniale; la vocation doit y être.

Je vois que mon ami attend mes explications à ce qui a attrait au détachement. Je lui dis :
-Le détachement matériel, intellectuel, affectif, sexuel ou n’importe quel détachement se fait quand nous acceptons que nos vies ne soient pas dirigées par ces choses.

Si dans ma vie le plus important c’est d’avoir absolument une relation affective avec une autre personne et ne pense qu’à cette relation que je veux avoir, que je désire avoir ; je passe souvent à côté de beaucoup de choses bien plus importantes. Je ne vis que pour cette relation, je la rêve, la fabule, et en devient obsédé et je perds tout contrôle de mes émotions et mes énergies. Suis-je heureux ?

Non je ne le crois pas. Et, si par un chanceux évènements, je rencontre enfin cette personne rêvée qu’est ce que je vais vouloir avoir d’autre par la suite. Un bonheur parfait, un grand bonheur total avec cette personne ?

Et si la relation me déçoit au plus haut point ? Je recommence ma quête. Je n’en vois jamais la fin. Et si c’est l’argent qui m’obsède au point de ne pas en dormir et d’avoir une peur viscérale d’en manquer ; serais-je heureux ?

Et en possédant le plus gros magot du monde si je ne vis que pour mon magot serais-je bien dans mon être ?

Cette réponse est non, aussi. Il ne veut pas dire de ne rien avoiret de ne rien posséder. Tout est éphémère, tout est relatif et tout matériel est soumis un jour ou l’autre à la corrosion et la décomposition.

Si je fais de ces choses ma raison de vivre, mon leitmotiv, ma puissance supérieure ; je risque d’être très déçu.
Vivre le détachement avec ces choses c’est de vivre non pas en dépendance mais bien en indépendance de ces objets.

Tu ne sais pas mais peut-être, par un beau matin, quelqu’un t’aura volé ton auto, incendié ta maison et subtilisé tous tes biens. C’est l’idéal d’avoir de l’assurance et de remplacer ces biens mais admettons que tu n’en a pas d’assurances que devras-tu faire ?

Souhaiter avoir tous les mêmes biens exactement comme ceux que tu avais ? Il sera difficile de faire exactement pareil. Alors que fais –tu ? Tu oublies les biens volés ou incendiés et tu les remplace par d’autres.

Tu vis du détachement pour tes anciens biens à moins que tu demeures accroché morbidement et maladivement à ces biens.
Vivre du détachement n’empêche nullement les relations entre les gens, bien au contraire les relations entre les gens en deviennent plus saines, dans l’autonomie et l’harmonie entre des individus.

À moins que tu ne vive une relation de dépendance vis-à-vis quelqu’un; relation affective, sexuelle, de présence pour ne pas vivre en solitude ou de quelque niveau que ce soit.

Vivre le détachement entre les individus ce n’est pas non plus ne plus aimer, détester et ignorer les autres. Vivre le détachement avec les autres c’est vraiment vivre et laisser vivre sans étouffer les autres et ne pas se sentir étouffer par eux; les accepter tels qu’ils sont et que eux t’acceptent tel que toi tu es.

Vivre le détachement ce n’est pas ignorer les gens au point ou ils se blessent nous passons notre chemin mais bien de leur venir en aide.
Vivre le détachement c’est aussi rendre service sans rien exiger en retour de ceux à qui l’ont rend le service; ne pas s’attendre à une récompense ou un bienfait ou à : un service en attire un autre et solliciter les autres pour le service rendu .

Vivre le détachement c’est l’altruisme et la générosité.
Dans la société de consommation, ou nous vivons, tout est très superficiel et momentané.

Le bonheur, si nous les écoutons, se trouve dans la beauté du corps, dans la prospérité et des retraites bien garnies. Dans les rêves provisoires de ces vendeurs de charmes il n’y a pas de place pour un Mode de Vie réellement spirituel.

Tout ce qui touche à l’âme est évacué et enfoui sous des couches et des couches de maquillage et de vêtements de luxe; autant pour les hommes que pour les femmes.

Vivre le détachement à toutes ces choses est extrêmement difficile mais facile à la fois .Demandes-toi, lorsque tu veux faire un achat, si tu as vraiment besoin de cette chose ? Si ce sont des choses pour tes besoins de base alors vas-y mais si c’est un luxe alors pose toi la question et c’est un début.

Vivre le détachement ne veux pas dire de se priver de ce que nous avons besoin, l’essentiel de ce que nous avons besoin, mais il est bon de se rappeler :
-Recherchez toujours le Royaume des Cieux et le reste vous sera donné par surcroit et en abondance……selon vos besoins.

Pas mes besoins que j’exige car ils seraient immenses et démesurés mais bien mes besoins à la base pour bien vivre et pouvoir aider les autres.
Vivre le détachement du matériel va nous amener à un niveau supérieur, à un autre niveau encore meilleur de ce que nous connaissons. Il est bien mieux d’essayer de corriger nos défauts et d’acquérir des qualités spirituelles ou nous trouverons un bien –être permanent que de porter notre attention exclusivement sur un bien matériel qui , de toute façon, ne nous intéressera plus lorsque nous l’aurons obtenu.

Et quand nous passerons outre tombe nous n’amènerons pas nos bien matériels mais ce que nous allons obtenir spirituellement viendra avec nous. Lorsque nous sommes en proie à nos demandes excessives et que nous en sommes vraiment conscients tout en étant malheureux que faire ?
Remercier pour tout ce que nous avons car un cœur rempli de gratitude n’est plus enclin à l’égoïsme.

Remercier Dieu nous amène, justement, à ce niveau supérieur que nous souhaitons.
Mon ami semblait satisfait des réponses; je crois.

Pierre D. (C)
Laval,Québec,Canada

 



Autres articles

Un commentaire

  1. lunebleue dit :

    Bonsoir

    Le détachement ?
    Peu d’être humain y parviennent,
    Ce n’est pas dans la « Culture occidentale ».

    Néanmoins, il faut être maître de soi-même ; et l’homme moderne a oublié cette sagesse.

    Cordialement

Répondre

"Le regard des autres", 1er... |
Atelier permanent de lectur... |
Ilona, Mahée et Mila. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose